Home / Accueil

2007 All-Africa Games, July 18-23, Algiers

News / Actualités en français

I'm currently not able to update the news live, be a little patient, I'll progressively add the info I have. Thanks for your understanding

  • Men's 100m: Some athletes confessed having been caught by the starter who fired the gun very quickly after the set command. The event unearthed a new talent from Kenya, Tom Musinde, who clocked 10.26 in the heats - a new Kenyan record and the 2nd best performance in the event behind Olusoji's Fasuba - but unfortunately didn't get throught the semis. Lagging behind at mid-race he couln't close the gap and seemed to get injured in the last few strides. Musinde's 10.26 is a confirmation that his 10.28 in Kampala on Jude 3rd wasn't bogus. Now, the next task ahead of him will be learning how to deal with the successive rounds in international championships.

  • Men's 200m: Zimbabwe's Brian Dzingai, the favourite for gold, withdrew from the semis because of a tendon injury. He had already run five races before calling it a day - two rounds of the 100m, two rounds of the 4x100m where he helped his team clinch bronze and the 200m heat. It is also interesting to note that none of the 100m finalists were present in the 200m.

  • Men's 4x400m: Nigeria, eventually silver medallist, played with fire entering reservists in the qualifying rounds. The last team to qualify they might have been eliminated, had Mauritius entered Eric Milazar. Luckily Mauritius had preferred to enter the team due to represent the country at the next Games of the Indian Ocean Island in August. As for South Africa, the team was a non-starter in final, two of its leaders (Van Zyl et Myburgh) having left to Monaco on the same day.

  • Men's 20km walk: Cameroon's walker Gabriel Ngnitedem had to pull out after losing the sole of his shoe during the race - read in the Cameroon-Tribune

  • Women's 400m: Senegal lost a a guaranteed gold with the withdrawal of arch-favorite Amy Mbacke Thiam. The quartermiler declared to the Senegalese Press Agency that she didn't get her plane ticket on time to come.

  • Women's 800m: Victory seemed about to be settled between Namibia's Agnes Samaria and Algeria's Nahida Touhami who was the only one to follow Samaria's attack with 350m to go. Struggling against each other, they couldn't react as Leonor Piuza came strongly from behind. The 29 year-old Mozambican explained: "I saw at the bell that the pace was not too fast. It's important to know how to control your effort, so I didn't not panic when Samaria unleashed her attack". The beneficiary of a grant from the French ministry of Cooperation, Piuza has been training on the French Indian Ocean island of Reunion for the past two years under Gérard Goriot.

    Connoisseurs have certainly been surprised to see Fatimoh Muhammed, 7th in the final, run under Liberia's colors as she was known to be Nigerian. The management student at University of Texas El Paso explained her initiative as a way to thank the Liberian family who's been hosting her since her arrival in the United States in 2002.

    In the heats: she was a long time 2nd of the 2nd heat, but Kenya's Josephine Nyarunda faded badly in the homestraight, missing her chance to qualify for the final. She had also run the heats of the 400m, qualifying for the semis in 56.06 hardly two hours earlier.... There was a fall involving South Africa's Lebo Phalula and Gabon's Marlyse Nsourou with 350m to go in the 3rd heat

  • Women's 5000m splits: 1000m - 2:57.95, 2000m - 6:01.53, 3000m - 9:08.56, 4000m - 12.13.88, 4600m - 14:03.30 , 5000m - 15:02.72

  • Women's triple: The event didn't catch the spectators' interest for the first four rounds until Nigeria's Chinoye Ohadugha, a pupil of the Dakar high performance training center, landed at 14.21m, a new national record and an improvement of her previous best by 40cm. She had become by then the unexpected leaders ahead of favourite Yamile Aldama who had not gone further than 14.09m. Would the Cuban-born Sudanese manage to clinch the gold ? After jumping 14.14m at her 5th attempt, she only had one try left. But experience and her fighting spirit eventually propelled her to 14.46m, the true display of a champion who can surpass herself in critical moments. "It's experience. It always help. I've been struggling with Achilles injury in the last two months, but my preparation is good, my jumping is there and I'm always a big fighter" declared Aldama after the event.

  • Women's hammer throw: The organizing committee of the All-Africa Games released the list of positive doping tests at the games and there is a case in athletics : Nigerian hammer thrower Susan Adeoye Funke who took the silver medal setting a national record in the process. While there's little doubt she'll be disqualified from the event, it is yet too early to speculate on her sanction as the name of the substance hasn't been released yet.

  • Women's 4x100m: The Nigerian quartet might have avoided some disillusion had they better known the rules. While the Ghaneans had already been celebrating for a while, some of the Nigerian sprinters believed in a reversal in their favour after watching the slow motion replay of the finish on the stadium's giant screen. Damola Osayomi's foot indeed crossed the line first. But come on, torso matters, not the foot !
July 17
  • The 2012 African championships have been awarded to Cotonou, Benin.
July 16
  • Nigerian born US-based 800m runner Fatimoh Muhammed has decided to represent Liberia in Algiers.

  • The All-Africa Games, originally to be held on August 3-8, are very likely to be adjourned to a later date.

  • During the technical meeting, one minute of silence was dedicated to Ghana's Sam Nelson, a former vice-president of the African confederation, who passed away recently.
Pre-competition news
  • Doubts on fitness : Algerian high jumper Abderrahmane Hammad, 2.28m this season, ankle injury at the national championships ; Ouganda 3000m steeple record holder Benjamin Kiplagat, little toe injury at the national championships

  • Confirmed withdrawals : Algerian triple jumper Baya Rahouli and miler Nouria Benida Merah, injured ; Cameroon's quartermiler Hortense Bewouda, knee injury ; Kenyan runners Caroline Kwambai, knee injury and Selina Kosgei, car accident? ; Mauritius' sprinter Stéphane Buckland, vertebra stress fracture ; Tanzanian runner Fabian Joseph, injured ; Uganda steeplechaser Dorcus Inzikuru, health problems ; Morocco has not taken part to the Games for years due to political reasons ;

Actualités en français

En raison de journée trop chargées, j'ajouterai les informations dont je dispose avec un léger retard. Merci de votre compréhension.

  • 100m masculin: Certains sprinters ont avoué s'être fait surprendre dans les tours préliminaires par un passage très rapide du commandement prêt au coup de feu. Une des révélations de l'épreuve a été le kenyan Tom Musinde, qui a réalisé 10.26 en séries - nouveau record du Kenya et 2e meilleure performance de la compétition derrière les 10.18 du nigérian Olusoji Fasuba - mais n'a malheureusement pas franchi le cap des demi-finales. En retard sur ses adversaires, il n'a pu les remonter et semble s'être blessé sur les trois dernières foulées de la course. Musinde confirme les 10.28 réalisés à Kampala le 3 juin : il lui reste maintenant à apprendre la gestion des courses dans un grand championnat.

  • 200m masculin: Le Zimbabwéen Brian Dzingai, favori de l'épreuve, ne s'est pas présenté en demi-finale en raison d'une blessure à un tendon. Il avait par ailleurs déjà cinq courses dans les jambes (deux tours au 100m, deux relais 4x100m où il a aidé son équipe à décrocher le bronze et la série du 200m. Il est par ailleurs intéressant de noter qu'aucun des finalistes du 100m n'a tenté sa chance au 200m.

  • 4x400m masculin: L'équipe du Nigéria, finalement médaillée d'argent, a joué avec le feu en alignant ses réservistes en qualifications. Derniers qualifiés au temps, ils auraient pu être éliminés si l'île Maurice avait aligné Eric Milazar. Par chance Maurice avait préféré faire courir l'équipe qui défendra ses couleurs aux Jeux des Iles de l'Océan Indien en août prochain. Quant à l'équipe sud-africaine, elle a dû déclarer forfait en finale, deux de ses cadres (Van Zyl et Myburgh) étant parti le même jour pour Monaco.

  • 20km marche masculin: le marcheur camerounais Gabriel Ngnitedem a dû abandonner après avoir perdu la semelle de sa chaussure en pleine course - lu dans le Cameroon-Tribune.

  • 400m féminin: L'épreuve a perdu sa grande favorite avec l'absence de la sénégalaise Amy Mbacke Thiam. Celle-ci a déclaré à l'Agence de presse sénégalaise qu'elle n'avait pas reçu son billet d'avion à temps.

  • 800m féminin: Le titre semblait devoir se jouer entre la nambienne Agnès Samaria et l'algérienne Nahida Touhami, la seule à suivre l'attaque de Samaria lancée à 350m de l'arrivée. Mais trop focalisées l'une sur l'autre, elles ont assisté impuissantes au finish ravageur de la mozambicaine Leonor Piuza. La jeune femme de 29 ans expliquait à l'arrivée: "J'ai vu à la cloche que le rythme n'était pas trop rapide. Il est important de savoir gérer sa course, alors je n'ai pas paniqué quand elles sont parties". Bénéficiaire d'une bourse de la Coopération française, Piuza s'entraîne depuis 2005 à l'Ile de la Réunion sous la coupe de Gérard Goriot.

    Les amateurs ont eu la surprise de voir Fatimoh Muhammed, 7e de la finale, représenter le Libéria, alors qu'on la connaissait jusqu'à présent comme nigériane. En fait, l'étudiante en management de l'université du Texas El Paso a décidé ce changement comme un geste en retour de l'accueil de la famille libérienne qui l'héberge depuis son arrivée aux Etats-Unis en 2002.

    En séries : longtemps 2e de la 2e série, la Kenyane Josephine Nyarunda a craqué dans la dernière ligne droite ne parvenant pas à se qualifier pour la finale. Elle avait pris part aux séries du 400m (56.06 qualifiée pour la demi-finale) à peine deux heures avant.... Il y a eu une chute aprè 450m de course dans la 3e série impliquant la sud-africaine Lebo Phalula et la gabonaise Marlyse Nsourou.

  • 5000m féminin Temps de passage: 1000m - 2:57.95, 2000m - 6:01.53, 3000m - 9:08.56, 4000m - 12.13.88, 4600m - 14:03.30 , 5000m - 15:02.72

  • Triple saut féminin: Le concours n'a guère suscité d'intérêt jusqu'au 4e essai lorsque la nigériane Chinoye Ohadugha, basée au CIAD de Dakar, a sorti un saut à 14.21m, nouveau record du Nigéria, 40cm de mieux à son record personnel, pour devenir leader inattendue de l'épreuve devant la Soudanaise Yamile Aldama qui s'était alors contentée de 14.09m. Aldama allait-elle pouvoir revenir ou pas ? Avec 14.14m, à son 5e, il ne lui restait qu'une seule chance, pour rétablir l'honneur touché à vif. Expérience et rage de vaincre l'ont finalement propulsée à 14.46m, la réaction d'une championne qui sait se surpasser le moment venu. "L'expérience de la compétition de haut niveau m'a été d'un grand secours. J'ai des problèmes avec mon tendon d'achille depuis deux mois, mais ma préparation et ma technique sont bonnes et je suis quelqu'un qui ne lâche jamais rien" a déclaré Aldama à l'issue du concours.

  • Marteau féminin: Le comité d'organisation des Jeux Africains a annoncé un cas de dopage positif à l'occasion des épreuves d'athlétisme. Il s'agit de la lanceuse de marteau nigériane Susan Adeoye Funke, qui a terminé 2e de l'épreuve en établissant un nouveau record national. Si le déclassement et l'invalidation de la performance ne devraient guère faire de doute, on ne peut encore spéculer sur la sanction encourue, le nom du produit incriminé n'ayant pas été communiqué.

  • 4x100m femmes: Fausse joie pour l'équipe nigériane, qui gagnerait sans doute à mieux connaître les réglements. Alors que les ghanéennes avaient déjà entamé leur tour d'honneur depuis un certain temps, les Nigérianes ont cru à un retournement de situation en leur faveur en revoyant le ralenti de l'arrivée sur l'écran géant. On y voyait le pied de Damola Osayomi franchir la ligne en premier. Mais c'est le torse qui compte, voyons !
17 juillet
  • Les championnats d'Afrique 2012 ont été attribués à Cotonou (Bénin).
16 juillet
  • La coureuse nigériane de 800m Fatimoh Muhammed, basée aux Etats-Unis, a décidé de représenter le Libéria à Alger.

  • Selon toute vraisemblance, les Jeux Afro-Asiatiques, qui devaient se tenir du 3 au 8 août devraient être remis à une date ultérieure.

  • Pendant la réunion technique, une minute de silence a été consacrée à la mémoire du dirigeant ghanéen Sam Nelson, un ancien vice-président de la Confédération africaine, décédé récemment.
Avant la compétition
  • Doutes sur l'état de forme : le sauteur algérien Abderrahmane Hammad, 2.28m cette saison, blessure à la cheville lors des championnats d'Algérie ; le recordman ougandais du 3000m steeple Benjamin Kiplagat, victime d'une petite blessure à l'orteil lors des championnats nationaux ;

  • Absences confirmées : les algériennes Baya Rahouli et Nouria Benida Merah, blessées ; la coureuse de 400m camerounaise Hortense Bewouda, blessure au genou ; les coureuses kenyanes Caroline Kwambai, blessure au genou et Selina Kosgei, accident de voiture? ; le sprinteur mauricien Stéphane Buckland, fracture de fatigue à une vertèbre ; l'ougandaise Dorcus Inzikuru, problèmes de santé ; le coureur tanzanien Fabian Joseph, blessé ; le Maroc qui n'a pas participé aux Jeux Africains depuis de longues années pour des raisons politiques ;